Association A.A.D Aide à une Activité Durable

spacerAu SENEGAL


Accueil

Historique

Carnet de Route

Les Réalisations

Les Rendez-vous

Nos Projets

Ecole Palmarin

Les Photos

Nos Partenaires

Les Dons

Contact

 

2017

visite à l'école de Palamarin

Vendredi 10 mars 2017 : 


Accompagné de Monique Delaigle et d’Abdoulaye Yade, je pars rendre visite à François Sene Directeur de l’école primaire de Palmarin Falcao.
Si, Je déplore les nids de poules qui s’agrandissent de jours en jours sur la route qui nous  mène de Mbour à Joal et nous obligent de slalomer, je profite à présent d’un revêtement flambant neuf entre Joal et Djifer (pointe extrême de cet archipel). Jusqu’à ce jour je connaissais la latérite ondulée et la piste sablonneuse et je suis tout heureux de rouler à présent sur ce ruban noir. Comme quoi le Sénégal avance lentement mais surement.

Du coup, nous arrivons à destination plus rapidement que prévu. L’accueil est toujours aussi chaleureux et nous profitons de ces moments pour échanger avec les instituteurs qui corrigent les dernières compositions mensuelles.

Nous apprenons ainsi que l’école fut classée dans les premières de l’académie, compte tenu des résultats obtenus en 2016 et qu’à ce titre elle a bénéficiée d’un équipement informatique de la part du ministère de l’éducation. Sans gloriole nous pouvons imaginer que notre aide apportée  depuis des années à cette école, a contribué d’une certaine manière à accompagner ces enfants et les instituteurs dans de meilleures conditions de travail.

Quelques lettres adressées aux parrains me sont remises par F.Sene. Nous prenons congés peu avant midi et poursuivons notre visite vers Djifer pour nous restaurer chez « Badou »   que j’ai beaucoup de plaisir à revoir. Cet homme de mon âge vit dans ce village depuis plus de quarante ans. Sa maman était vietnamienne et son papa sénégalais a combattu avec les français au Vietnam. Badou a vécu un an à Marseille puis il est revenu au Sénégal, il se maria et eu 8 enfants. Il vit de la pêche et ce minuscule restaurant en plein air devant l’océan (une seule table de 4 places), accueille les quelques touristes qui s’aventurent dans ce coin du bout du monde. Le poisson grillé et le riz aux oignons sont excellents.

Nous reprenons la route du retour après avoir acheté du poissons fraichement péchés et vidés que nous transportons  dans une glacière fabrication locale, achetée le matin même, lors de notre passage à Joal.

 

_____________________________________________

Année 2016     

Parrainages à l’école de Palmarin Facao

 


Compte-rendu de la visite de Jo Costeplane Président de l’AAD et de Catherine et François Zuber

à l’Ecole de Palmarin le 24 Mai 2016.

 

 


Arrivés seulement en fin de matinée en raison des nombreux travaux sur la piste de Palmarin en complète réfection, nous pénétrons dans l’école pendant la récréation au moment où les enfants qui en ont le moyen achètent leur goûter de 11 heures, tandis que les 23 enfants que nous parrainons en bénéficient grâce à leur parrainage. A noter, à cet égard, que le repas de midi a été supprimé depuis 2013, et que les enfants rentrent chez eux pour déjeuner alors que ceux qui habitent plus loin restent sur place sans manger, malheureusement.

Nous retrouvons l’équipe enseignante composée du directeur François Séné et 5 instituteurs, qui  nous emmènent visiter leurs 6 classes. Pendant ces visites, nous assistons à quelques exercices de lecture et de mathématiques au tableau noir, et sommes accueillis avec gentillesse et gaieté par les enfants comme d’habitude. Ceci nous occupe pendant une heure.

Nous prenons également le temps de visiter tous les locaux de l’école qui s’est agrandie de 3 salles de classe, et nous voyons le chantier de la bibliothèque dont la terrasse défectueuse est à nouveau  en réfection grâce à l’aide financière de l’AAD.

Suite à un accord entre l’Education Nationale Sénégalaise et une association espagnole « J’aime rêver », celle-ci a fait construire au fond du terrain de l’école un centre d’éducation spécialisée pour une dizaine d’enfants handicapés mentaux, comprenant 2 salles de classe. Ce centre est animé par un éducateur espagnol en poste à Palmarin.

Au passage nous avons constaté que la douzaine de cocotiers survivants parmi ceux plantés en 2010 par l’Association CVAD, avaient bien poussé et que l’école espérait procéder à une récolte de noix d’ici 2 ou 3 ans.
A la suite de cette visite, nous avons été conviés à un déjeuner dans la bibliothèque avec l’équipe enseignante. Nous y avons dégusté un excellent « yassa au poisson » (riz sénégalais et poisson grillé) confectionné par Madame Séné.

Avant de repartir, nous avons remis aux enseignants, d’une part les cadeaux ou courriers adressés par certains parrains à leurs filleuls, et d’autre part quelques présents divers destinés à l’école en général (ballons de foot, livres etc…). Pour sa part François Séné nous a remis des justificatifs de dépenses engagées par AAD au bénéfice de l’école.

 

 

____________________________________________________________________________________________________________________

2013

Parrainages à l'école de Palmarin Facao

Compte rendu de la visite de Jo Costeplane, président de l'AAD, à l'Ecole de Palmarin. 15 février 2013

pal_01pal_02pal_03

pal_04pal_05pal06

Le jour se lève à peine lorsque, accompagné d'Abdoulaye Yade (Directeur de l'ISEM et du Dispensaire Jo, soutenus par AAD), je prends la piste de Palmarin pour rendre visite aux enfants de l'école dirigée par Abdou Senghor.
Pour la petite histoire, Abdou Yade ne connait pas cette région du Sénégal et c'est donc un " Toubab " qui la lui fait découvrir ….

Notre arrivée a surpris nos Hôtes qui ne s'attendaient pas à nous voir arriver sitôt. Mais, leur accueil fut des plus chaleureux avec des chants, des danses et des tam-tams que les parents avaient soigneusement organisés pour la circonstance.

Entourés par tous ces enfants, nous avons apprécié ces moments chaleureux et conviviaux.

Réunis ensuite dans la bibliothèque avec les parents, nous avons eu un long échange.
Après avoir entendu Abdoulaye Senghor expliquer aux parents comment l'AAD a souhaité poursuivre l'aide qui jusqu'à présent était l'œuvre de CVAD j'ai pu moi même confirmer notre désir de continuer le travail commencé par nos prédécesseurs.

J'ai malheureusement appris que la PAM (Programme Alimentaire Mondial) avait stoppé la livraison du riz sur presque la totalité du territoire …cette disette a entrainé la fermeture de la cantine et l'arrêt du cuiseur Solaire. Pour pallier à cette défection, la direction de l'école a créé une coopérative et fournit aux enfants un déjeuner (à la récréation de 11h00) sous la forme d'un sandwich pour éviter à certains d'entre eux de sortir de l'école et de ne plus revenir...

Enfin, Vers 14H00 nous avons partagé un Yassa au poisson avec les instituteurs et ainsi prolongé nos palabres mais avant que la nuit nous surprenne, nous avons repris la piste, après avoir levé et apprécié le verre de thé en signe de reconnaissance …

 

 


pal_07pal_08pal_09

L' école de Palmarin Facao est située sur la côte atlantique, en bordure du delta du Sine Saloum, à 50 kms au sud de la ville de Mbour.C'est une école publique créée en 1978, dont l'effectif actuel est de 247 élèves répartis en 6 classes : CI, CP, CE1, CE2, CM1 et CM2.


En 2008, l'association CVAD (Culture, Voyage, Aide au Développement), qui agissait au Sénégal depuis 1996 pour aider des villages défavorisés et en particulier leurs écoles, s'est engagée dans le soutien à cette école.

Pour ce faire, au fil des années, CVAD a procédé à :

- La fourniture de matériel scolaire : cahiers, ardoises, stylos, etc….
- L'achat de manuels scolaires de l'Education Nationale Sénégalaise qui manquaient à l'école.
- Une aide à la cantine de l'école par la fourniture de riz et d'huile lorsque l'approvisionnement en vivres de l'administration était insuffisant ou défaillant.
- La fourniture de plusieurs dizaines de cocotiers plantés, avec la participation des enfants et de l'équipe enseignante, dans la cour de l'école en vue d'assurer, d'ici quelques années, un revenu à l'école grâce à la vente des noix ce coco.
- La livraison et la mise en service d'un cuiseur solaire dédié à la cuisine de la cantine, en vue de réduire le coût d'achat du bois.
- La mise en place d'un dispositif de parrainage pour aider à la scolarisation des enfants des familles les plus défavorisées. Cette initiative, lancée en 2009, a permis d'assurer pour l'année scolaire 2011-2012, le parrainage d'une quarantaine d'enfants.

Au printemps 2012, les circonstances ont conduit l'association CVAD à mettre fin à ses actions de soutien aux écoles au Sénégal. Cette décision a posé en particulier la question de la poursuite ou de l'arrêt du soutien à l'école de Palmarin Facao où CVAD s'était largement investie.
En vue d'assurer la continuité de l'action, évitant ainsi de mettre l'école et des enfants en difficulté, AAD a accepté de la poursuivre, en priorité à l'égard des parrainages. En effet, AAD, dont l'une des finalités consiste aussi à assurer un soutien scolaire auprès d'enfants de familles défavorisées, entretenait déjà des relations avec CVAD, au travers d'actions menées en partenariat, comme le développement du cuiseur solaire par exemple, mais aussi par des membres communs aux 2 associations.

Les parrains et marraines qui s'étaient impliqués à l'école de Palmarin Facao, ont été informés de ce changement de l'administration des parrainages. Les 2/3 d'entre eux ont choisi de poursuivre leur action de parrainage, certains décidant également d'adhérer à AAD. Les autres ont fait le choix de cesser leur parrainage, ce qui fait que nous avons aujourd'hui 13 parrains ou marraines de moins que l'an dernier, et nous essayons d'ores et déjà de compenser cette perte par la recherche de nouveaux parrains ou marraines.

Du fait qu'il ne concerne qu'une seule école publique du cycle primaire, le système de parrainage mis en place par CVAD à l'école de Palmarin Facao, diffère sensiblement de celui pratiqué par AAD qui concerne des écoles et lycées privés plus diversifiés.
Ce système très simple, consiste en une cotisation forfaitaire de 55 € par année et par enfant parrainé, quel que soit la classe à laquelle il appartient, du CI au CM2.
Les conditions et engagements de ce parrainage sont détaillés ci dessous.

Pourquoi et comment parrainer un enfant à
l'Ecole de Palmarin Facao

Le parrainage scolaire mis en place en 2009 à l'école publique de Palmarin Facao, vise à assurer la scolarisation des enfants des familles les plus démunies.
Au Sénégal, comme dans bien d'autres pays, il n'est pas rare que des familles ne soient pas en mesure de payer les frais résultant de la scolarisation de leurs enfants à l'école publique.


Ramenés à un minimum, ces frais doivent permettre de couvrir principalement :


" Les droits d'inscription à l'école (1000 F CFA = 1,50 € !!!)
" Les fournitures scolaires
" Le goûter du matin

Le montant de ces frais, pour l'année scolaire d'un enfant, représente un peu plus de 35000 F CFA, soit 55 €.

Engagements de l'école :

L'équipe enseignante de l'école assure la sélection des enfants les plus nécessiteux, dont elle communique à AAD l'identité et la classe.
De plus, elle s'engage à garantir le suivi des résultats scolaires des enfants parrainés pour les communiquer à AAD au moins 2 fois dans l'année scolaire, et à favoriser les relations entre les parrains et les enfants, dès lors que les uns ou les autres en expriment le désir.

Engagements de AAD et des parrains et marraines :

Pour sa part, AAD propose à des personnes motivées de s'engager à assurer un parrainage.
Le parrainage consiste d'une part à verser le montant forfaitaire annuel au bénéfice de l'un des enfants nécessiteux nommément sélectionné par l'équipe enseignante, et ce jusqu'au terme de sa scolarité dans le cycle de l'enseignement primaire. D'autre part, et dans la limite des opportunités offertes par les voyages au Sénégal des adhérents ou sympathisants de AAD, le parrain ou la marraine s'efforcera d'entretenir une relation avec l'enfant parrainé par l'envoi d'un courrier ou d'un petit souvenir.

pal_10pal_11pal_12

Pour devenir parrain d'un enfant :
Adresser à : AAD - 8 rue Jean Catelas - 84000 - AVIGNON

- Votre Nom, Prénom, Adresse, Tel., adresse e-mail
- La mention :
" Je souhaite parrainer un enfant de l'école de Palmarin Facao "
- Chèque de 55 € à l'ordre de AAD


A réception de ce courrier, vous serez contacté par AAD pour définir vos préférences d'un commun accord, en fonction des choix disponibles (Fille, Garçon, Classe).
Nota : L'intégralité des 55 € est reversée à l'école. Ce montant, assimilé à un don, fera l'objet d'une attestation fiscale vous permettant d'en déduire 66% du montant de votre impôt sur le revenu.

retour haut de page

.

Association loi 1901 - Siège social : 8 Rue Jean Catelas 84000 AVIGNON - FRANCE - N° d'agrément du JO 20070022
Tél : 04 90 87 02 65 - 06 81 36 27 72 - 00221 77 240 68 68 (Sénégal) Contact : aad84@neuf.fr

Partager