Association A.A.D Aide à une Activité Durable

spacerAu SENEGAL


Accueil

Historique

Carnet de Route

Les Réalisations

Les Rendez-vous

Nos Projets

Ecole Palmarin

Les Photos

Nos Partenaires

Les Dons

Contact

AIDE A UNE ACTIVITE DURABLE AU SENEGAL
Siège social : 8 rue Jean Catelas à AVIGNON
Tél. – 06.81.36.27.72 (France) – 00221.77.240.68.68 (Sénégal)
Courriel : aad84@neuf.fr -  site Internet : www /assos-aad.org
_________________________________________

Compte rendu de l'Assemblée Générale du Jeudi 28 avril 2012

AG2012_01

Lettre d'ouverture à l'Assemblée Générale 2012. par Jo Costeplane président fondateur de l'AAD

Cette prise de parole me permet de déclarer ouverte l'Assemblée Générale 2012 de l'AAD mais elle me donne surtout l'occasion d’exprimer  ma reconnaissance envers vous tous qui donnez aujourd'hui de leur temps pour y assister.
Saluons la présence des représentants d’associations humanitaires avec lesquels nous coopérons ; Il s’agit de :

    • Mme Claude Neilz, fondatrice de CVAD
    • de Monsieur Moine, président de l’association A .V.D. (agir pour le village de Diafarabe au Mali.
    • Des membres de « Salamou Aleicum » qui œuvre, comme nous, dans la même région du Sénégal.

Je vous remercie chaleureusement car certains d'entre vous n’ont pas hésité à traverser la France ; ce déplacement prouve  tout l'intérêt qu'ils portent à l'AAD et  démontre un sens profond de leur responsabilité dans ce monde trop souvent empreint d'égoïsme.
Sans les citer, je formule les mêmes remerciements pour l'ensemble des adhérents absents et excusés pour de multiples raisons.

Nous avons un grand plaisir  de partager ces instants avec Abdoulaye YADE que beaucoup d'entre vous ont connu lors de l'AG de septembre 2010.
Abdoulaye que  j'ai à présent l'habitude de citer comme mon « Grand Frère » représente  à mes yeux, l'incarnation  même de la personne que je souhaitais croiser sur ma route.

Plus précisément,  j’ai rapidement ressenti que  je pouvais compter sur lui pour développer  l'action de l'AAD, convaincu par mes débuts difficiles qu’il n’était pas possible de continuer le travail en Afrique, en étant quasiment seul  dans mes démarches.
Sans la présence d'Abdoulaye à mes côtés, le temps passé au Sénégal n'aurait pas eu le même impact et le résultat acquis à ce jour par l’AAD  ne serait pas celui qu’il est devenu.
Abdoulaye est  aujourd'hui le témoin le mieux placé pour exprimer avec suffisamment d'objectivité, tout le chemin que l'AAD  a parcouru au Sénégal. Même si ensemble, nous l'avons traversé  parfois avec abnégation pour ne pas abandonner, nous avons connu aussi  une joie et une complicité réconfortante.  Je t'exprime Abdou toute ma reconnaissance.

Avant  d'écouter ce soir  sa conférence sur la polygamie en Afrique noire, nous aurons  le plaisir de l'entendre dans un instant et  je suis convaincu qu'il  vous fera vivre et partager la réalité des évènements et des actions de l’AAD, comme personne d’autre ne peut aussi bien  l’exprimer. 

Pour ma part, je me dois d'ajouter ceci : tout  ce temps  passé au Sénégal (c’est à dire, plus de deux ans et demi en mois cumulés) m'a fait découvrir un autre continent mais surtout une autre culture avec laquelle j'ai été confronté jour après jour.
La connaissance même partielle de la culture sénégalaise m'a permis d'apprécier ou malheureusement  parfois de ne pas approuver le comportement de certaines personnes que j’ai croisées.  C’est la raison pour laquelle,  si différente soit elle de la nôtre, nous  devons   agir en nous y référant pour ne pas nous  tromper où être trompé et cela avant toute prise de décision définitive. Ainsi, notre action humanitaire sera  plus efficace et  tous nos efforts seront  moins  voués à l'échec.

Néanmoins, malgré ou à cause de nos différences ethniques, l'être humain dès sa  naissance  n'a pas les mêmes chances devant la vie qui s'offre à lui. Sur le continent africain plus qu'ailleurs la seule  notion de  survie, sans parler de richesse, est une véritable loterie; et malheureusement, plus nous avançons dans le temps  et plus l'écart semble s'accentuer entre ceux qui détiennent et ceux qui espèrent un jour détenir le minimum vital.

C'est pourquoi, si petite soit elle, notre contribution à cet équilibre a été et continue d’être une porte de salut inespérée pour certains d’entre eux  que l'AAD a croisés sur sa route.

Le geste accompli et renouvelé depuis la création de l'AAD a eu des effets dont peu de gens ici même, peuvent  évaluer la portée immédiate ou future.
Je prends un seul exemple ; il  vous fera comprendre   de quelle manière  vous avez contribué à  transformer leur quotidien.
C'est celui des  étudiants infirmiers parrainés par les membres de l’A.A.D. qui sont  à présent  diplômés  de l'école de formation. Ils  sont  à ce jour rentrés dans la vie active au « dispensaire Jo » ou ailleurs.  Non seulement ils participent depuis lors, aux soins des malades mais le fruit de leur travail leur apporte, ainsi qu'à leur  famille, le pain quotidien si difficile à trouver.

Le bilan 2011 de l'AAD vous sera communiqué dans quelques minutes avec le  rapport moral et financier. Ce sera l'occasion d'ouvrir les débats. Vous devez déjà savoir que je souhaite que cette « aventure »  mise en route voici 5 ans ne  s’arrête pas en si bon chemin. Tant que j'en aurai la force, je poursuivrai avec vous ce destin.

De quelle manière me direz-vous. ? Cela va faire l'objet du débat qui suivra car il va être question de franchir une nouvelle étape ; elle sera plus longue et plus difficile encore que celle que nous avons connue, mais elle retiendra j'en suis convaincu toute votre attention.
C'est pourquoi je terminerai cette intervention sans m'étendre davantage, mais en soulignant simplement qu’au delà de ce mouvement associatif tourné vers nos amis du Sénégal, il y a notre rencontre, notre amitié et surtout votre confiance sans laquelle il nous est impossible  de poursuivre et de progresser.
C'est  ce que j'ai vécu et que je vis à cet instant avec vous tous ici présents, c'est aussi ce que j'ai découvert avec Abdoulaye et tous les sénégalais que j'ai croisés et je vous en suis extrêmement reconnaissant.

Merci de toute votre attention.

AG2012_02AG2012_03

Rapport moral présenté par Hélène Barbot secrétaire de l'AAD

RAPPORT MORAL DE l’A.G. 2011

Chers Amis Bonjour,

Il est d'autant plus agréable de vous transmettre le rapport moral de l'AAD que celui-ci confirme la bonne santé de notre association pour l'ensemble de ses activités de 2011;

En effet, au terme de l'année, nous avons retrouvé le nombre des adhérents de 2008 qui  s'est élevé à 147 membres cotisants ou sympathisants.

Concernant la scolarisation des enfants à la rentrée 2011, grâce aux parrainages, nous avons inscrits 20 enfants répartis dans 8 établissements différents situés à Mbour et Rufisque.
Nous avons également pris en charge   6 étudiants de  l'institut supérieur d'enseignement paramédical dirigé par Abdoulaye. L’argent  recueillies et entièrement reversées en 2011 aux parrainages s’élèvent à  5080€.

La scolarité de tous ces enfants est supervisée par Jo à chacun de ses déplacements, ce qui permet d'avoir un regard sur leur travail et de tirer les enseignements pour déterminer  la suite des inscriptions. Je vous  rappelle que 2 échecs consécutifs pour passer en classe supérieure entraînent la rupture du contrat  de parrainage.

En ce qui concerne le Dispensaire Jo, et l’institut de formation paramédical,  suite à la signature du protocole d’accord et d’engagements réciproques entre ces deux établissements et l’AAD, le suivit comptable des 2 établissements est effectué  par Jo  tout au long de l’année. Ceci a permis de développer les budgets prévisionnels et d’orienter favorablement les prises de décisions et éviter ainsi les écueils.

En 2011, contrairement à l’année précédente, nous n’avons pas chargé de container. En effet, le local qui nous avait été affecté gracieusement par les HLM  ICF Méditerranée pour entreposer le  matériel a été mis hors service  et  démoli à ce jour.

Cependant, depuis déc. 2011 après de multiples démarches, nous disposons à nouveau d'un autre local dans l’ancien cabinet médical du dépôt SNCF d'Avignon. Nous avons donc repris le stockage des colis et du matériel et ainsi,  le 5ème container de 76 m3 a pu être chargé samedi  dernier et expédié  lundi 23 avril 2012, vers Dakar.
A cet effet nous tenons à remercier pour tout le matériel qui nous a été offert
La clinique St Privat de Béziers ;
Le centre Hospitalier d’Avignon
Le centre hospitalier de Montfavet,
L’association AVD de Monsieur Moine et sans les citer tous pour ne pas en oublier, l’ensemble des personnes qui nous ont légués  les dons,  qui nous ont aidés à la collecte et les 18 volontaires qui ont participé au chargement du container.
 
 Un petit bémol par rapport à l'ancien local, nous le louons pour un montant mensuel de 60€ et une assurance de 200€ annuelle.

 

Concernant les réalisations,  nous avons effectué grâce à vos dons les deux  principaux projets qui avaient été décidés et votés lors de l'A.G. de 2011 à savoir :

- l'acquisition du groupe électrogène en faveur de  l'ISEM pour un montant de 1120€

- et la confection des 30 bureaux pour le collège de brousse pour un montant de  760€

 

Pour ce qui est de  la publicité faite autour  de l’AAD, nous avons renouvelé la brochure   distribuée ou expédiée en 250 exemplaires. Quand au site Internet, depuis sa création, il a été visité par plus de 3250 personnes.

D'autre part, l'AAD a poursuivi  en 2011 sa collaboration avec l’association CVAD pour le développement de son action au Sénégal.
 
Dans les faits cela s'est  traduit  par le  transport dans le container du cuiseur solaire fabriqué par François Zuber ici présent et à quelques opérations comptables pour transférer des fonds vers l’école que CVAD parraine au Sénégal.
Ses représentants s'exprimeront à ce sujet car depuis peu leur association a pris une autre direction et cette question est portée à l’ordre du jour de l’A.G. 

Même si l’opération est très recente, je tiens à vous informer du travail des étudiantes en BTS de « Sud Formation Santé » Alvina, Adéline, Julie, Laura, Eloïse, Emiline qui ont développées leur action vers les enfants du Sénégal. Elles ont récolté un nombre impressionnant de fournitures destinées au collège de brousse déjà cité. Un grand merci  à toutes les six, car la direction de cet établissement  en la personne de Solange Liozon propose de reconduire et d’amplifier cette action.

Avant d’aborder  le côté financier de l’AAD, je vous invite à prendre en considération tout ce qui motive la poursuite de notre action humanitaire et surtout  sur ce qui nous permettra de la maintenir.
Il nous faut désormais réfléchir sur une nouvelle démarche car l'importance du dossier qui vous sera présenté  dans quelques instants, demande de la part de nous tous, une attention particulière.
 
Pour ma part, je terminerai cette intervention en me  permettant  simplement de vous suggérer comme je l'avais formulé  à l’ A.G.  de 2011,  que si chacun d’entre nous, invitait une personne de son entourage à  rejoindre l'AAD, notre mouvement humanitaire serait encore plus influent et surtout, porteur d'avenir pour les plus démunis que nous accompagnons dans leur destin.
 
Merci pour votre écoute

   La secrétaire 
 Hélène BARBOT

-------------------------------------------------------

AG2012_04

DISCOURS DU DIRECTEUR DE L’ISEM MBOUR

Monsieur le Président de l’AAD,
Mesdames et messieurs les membres du bureau,
Mesdames et messieurs les membres de l’AAD,
Chers invités !

Dans un partenariat agissant qui se veut viable, les deux parties se doivent d’échanger, de partager, de concevoir, d’agir ensemble et de communiquer.
C ‘est la raison pour laquelle je suis particulièrement honoré de faire le voyage pour assister à vos instances.

  1. COMPTE RENDU DES ACTIVITES  ISEM

malgré les problemes que vivent les écoles de santé,l’ISEM continue à maintenir maintien le cap.
Les résultats obtenus à l’examen de certification  ne sont pas brillants si l’on sait que sur les 29 candidats  que nous avons présentés, seuls 7 ont réussi ; malgre ce l’isem se classe 3 éme au niveau regional.
 soit un taux de 24% contre 36% l’année dernière.
Il faut également avouer que les effectifs sont en chute libre depuis l’annonce des résultats catastrophiques ; les parents sont découragés par les pratiques qui s’opèrent au sommet par le ministère de la santé.()
 Il faut ajouter à cela les difficultés financières que rencontrent les parents. Ceci explique la maigreur des effectifs en 2012 sur l’ensemble des écoles d’infirmières.

Ainsi, de 72 élèves nous nous retrouvons à 54 toutes filières confondues.
Malgré tout, nous poursuivons nos démarches pour aider nos diplômés  à trouver un emploi ;
A l’ISEM un Infirmier d’état a été recruté en qualité de moniteur  et 4 autres (dont 2 infirmières d’état et 2 aides soignantes) ont été recrutées au dispensaire JO;

Si tous ces efforts ont été réalisés, c’est grace à vous les parrains qui avez accepté de supporter les charges de certains cas sociaux qui n’avaient plus les moyens de poursuivre leurs études.

A la rentrée 2011, l’AAD est venue en aide à 6 étudiants ;
Cette année,  8  bourses  ont été octroyées aux  élèves (de la 1ére à la 3éme année).

 

  1. DISPENSAIRE

Quand au dispensaire Jo, au titre du 1er trimestre (de janvier à mars 2012) on a reçu  et traité :

    1. 953 Adultes
    2. 694 enfants
    3. 383 femmes
    4. 179 plannings familiaux
    5. 44 échographies
    6. 10 accouchements
    7. 80 analyses labo

Comme vous pouvez le constater le dispensaire devenu trop exigu, des travaux d’extension s’imposaient ;  nous comptons d’ailleurs aménager  courant Mai et transférer la maternité à l’étage pour des raisons de discrétion et d’intimité pour les femmes qui accouchent ou qui sont en travail.

Dans le même ordre d’idée  pour  l’amélioration de la qualité de service, nous avons augmenté le personnel afin abréger le temps d’attente des patients. Désormais, le dispensaire compte :

    1. 1 infirmier chef de poste
    2. 1infirmière ajointe
    3. 2 infirmiers d’appoint
    4. 1 aide soignante
    5. 1 sage femme
    6. 1 gestionnaire de la pharmacie

Je précise qu’ils sont tous diplômés.
Il faut rappeler que les élèves de l’école  font  toujours leurs travaux pratiques les après midis au dispensaire Jo.

En plus des activités courantes de consultations et de soins, les populations peuvent y faire les échographies tous les 15 jours ; cependant nous recherchons encore un échographiste en cardiologie car l’appareil est disponible.

 

  1. LE POINT SUR LE PARTENARIAT et les équipements

A ce jour L’AAD a acheminé 3 conteneurs (plus 1 qui est en route) qui, comme vous le savez  nous ont permis d’équiper :

  1. L’ISEM et ses élèves

(La salle informatique, la bibliothèque, la vidéothèque, les chaises avec pupitre dans les salles de classes, les blouses d’infirmières, les mobiliers pour l’administration, le matériel de projection, de reprographie et de pratique)

  1. le dispensaire Jo également

 (Tout le matériel de soins, les lits, la table d’accouchement et tout l’équipement d’une salle d’accouchement, l’équipement de la pharmacie, les médicaments, les consommables, les appareils de surveillance et de radiographie)

    1. les populations et les familles démunies
    2. les structures sanitaires (les consommables et matériels médicaux)
    3. les écoles de la région (des livres, cahiers et fournitures scolaires)

Depuis plusieurs années, les coupures intempestives de l’électricité au Sénégal ont créé un dérèglement extraordinaire de tout le système. Elles étaient tellement fréquentes qu’elles pouvaient atteindre 22h par jour. Tous les secteurs  d’activités étaient pénalisés ; et rares sont ceux  qui ont les moyens d’acquérir un groupe électrogène.

Les écoles de formation professionnelle étaient contraintes de réaménager leur programme  en se rattrapant sur le samedi après midi ou le dimanche  et autres jours de fête; mais  là aussi, on joue  au quitte ou double car  fonctionnant dans l’incertitude.
Nous nous débattons (tous)  dans ces conditions  difficiles  depuis plus de 3 ans.

    1. Grace à L’AAD qui payé un groupe électrogène  flambant neuf (puissance 5kwa, automatisé,  en option diesel) pour l’école, les étudiants ont pu terminer l’année scolaire en toute quiétude ; c’était en Juillet 2011.
    1. Je rappelle que le dispensaire dispose aussi de son  groupe électrogène offert par des amis de Jo au Sénégal.
  1. PROJETS

    1. Santé

Pendant la saison des pluies, le paludisme et les maladies diarrhéiques font des ravages particulièrement dans les villages  situés autour de Mbour.
Avec l’ambulance offerte par l’AAD, nous avons prévu de faire une caravane médicale pour consulter  et offrir gratuitement des médicaments aux populations démunies;
Les cas qui nécessiteraient une consultation au dispensaire seront traités gratuitement ou référés.
Je dois préciser que les enfants parrainés par l’AAD sont traités gratuitement et leur parents  pour moitié tarif.

    1. éducation

Au Sénégal, les gens ne lisent plus. En milieu scolaire c’est encore pire !
Pour les pousser à prendre gout à la lecture, nous envisageons de participer  aux cérémonies de distribution des prix au niveau des écoles que fréquentent les enfants parrainés par l’AAD en offrant  des fournitures scolaires et des livres.

    1. Le complexe sanitaire

Le maire de la commune nous a affecté  un terrain de 1ha 66 ; les formalités administratives sont en cours, les plans ont déjà été conçus pour l’école et le dispensaire. Ce point fera l’objet d’un débat.
CONCLUSION
Chers amis,
Mesdames et messieurs,
Si toutes ces réalisations ont été possibles en 3 ans seulement c’est parce que l’AAD a eu la chance d’avoir à sa tête un président  engagé et dynamique et intégre ; Car pour beaucoup d’associations dites humanitaires ce n’est point le cas.
Si je vous le dis il faut me croire : je suis consultant en communication.
Il n’est pas rare de voir la presse mobilisée pour couvrir une cérémonie de remise de dons qui se résument à :

    1. 5 boites de médicaments
    2. 4 chaises roulantes
    3. 3 lits

Et les donateurs tiennent à retourner avec les coupures de presse et les films.
  Je voudrais ici donc le remercier vivement ainsi que tous les membres de l’association qui ne ménagent aucun effort pour l’accompagner dans la réalisation de vos projets.

Je voudrais  en mon nom personnel et au nom
- des parents des enfants, et des étudiants infirmiers parrainés,
- du personnel de l’ISEM et du dispensaire Jo
- des hôpitaux et centres de santé

Vous remercier du fond du cœur pour l’aide et le soutien que vous ne cessez de nous apporter ;
Sans oublier les établissements de santé publics et privés ainsi que les bonnes volontés qui aident à collecter et charger le matériel dans les containers.

Mesdames et messieurs
 
Je vous remercie

 

 

retour haut de page

.

Association loi 1901 - Siège social : 8 Rue Jean Catelas 84000 AVIGNON - FRANCE - N° d'agrément du JO 20070022
Tél : 04 90 87 02 65 - 06 81 36 27 72 - 00221 77 240 68 68 (Sénégal) Contact : aad84@neuf.fr

Partager