Association A.A.D Aide à une Activité Durable

spacerAu SENEGAL


Accueil

Historique

Carnet de Route

Les Réalisations

Les Rendez-vous

Nos Projets

Ecole Palmarin

Les Photos

Nos Partenaires

Les Dons

Contact

logo

Carnet de route du 19ième VOYAGE

Mon voyage achevé, je vous fais part comme à l'accoutumé des évènements qui ont accompagné cette dix-neuvième campagne au Sénégal.
Je suis parti en décembre avec un container mais également avec l'espoir de concrétiser enfin le projet qui nous tient tant à cœur, celui de la construction du complexe sanitaire de Gouye Mouride dont vous connaissez les grandes lignes (voir le site). A ce jour nous pensons toujours démarrer les travaux car nos bailleurs potentiels ne nous ont pas abandonnés. Cependant si je reste confiant, je suis très prudent et n'engagerai pas l'association sur une route impraticable. Les semaines à venir devraient être décisives.
Quant au 8ième container débarqué le 6 janvier 2015 c'est-à-dire un mois jour pour jour avec la date de son chargement à Avignon, il fut réalisé grâce au mouvement de solidarité des musulmans d'Avignon envers les Palestiniens, son contenu n'ayant pu parvenir pour des raisons politiques jusqu'à sa destination finale : La Palestine. Ce fut donc pour les Sénégalais une aubaine qu'ils n'oublieront pas. Non seulement la population locale a été aidée mais les patients du dispensaire sont repartis avec nourriture et vêtements. Merci à tous ces bénévoles qui ont fait l'exemplarité dans cette action humanitaire..


L'année 2015 a donc bien démarré, la structure de l'AAD en France comme au Sénégal, est bien rodée au point que nous pouvons sans faire du triomphalisme nous réjouir de son efficacité et des résultats obtenus jusqu'à ce jour.


Côté parrainage d'enfants, la visite que j'ai effectuée aux établissements publics et privés que nous aidons m'ont permis de faire le point et de constater qu'à une ou deux exceptions près, ces enfants travaillent bien. Cette année ils sont au nombre de 21 enfants parrainés dans le privé et 21 dans le public. J'insiste pour dire que nous aiderons d'une certaine manière les enfants qui méritent notre soutien c'est-à-dire qui s'en donnent la peine et obtiennent des résultats honorables.
Pour l'ISEM, outre les bourses que nous accordons aux premiers de chaque filière (8 au total) pendant 6 mois, nous avons aidé en plus huit familles à qui nous avons accordé une aide ponctuelle de 20.000FRS (30€) qui équivaut à un tiers SMIC au Sénégal.
Quand au Dispensaire, sa réputation a franchi les frontières de la Région et c'est avec fierté que nous recevons les compliments des patients ou des visiteurs occasionnels. La rigueur tant sur le plan de la gestion que sur l'accueil, l'hygiène et les soins prodigués nous ont permis d'arriver à un tel résultat.

Au-delà de ce constat j’ajoute un nouvel épisode grâce à une rencontre faite avec un hollandais qui, comme moi, consacre une partie de son temps à aider les Sénégalais. REMCO est son prénom, il est d’origine hollandaise mais habite dans le sud de la France (prés de Narbonne). Il a créé une association pour venir en aide aux "Talibés". C’est une action très difficile et délicate quand on connait ce milieu proche des marabouts. Ces enfants de la rue (plus de 300 000 sur le territoire) issus des familles les plus pauvres du Sénégal sont confiés aux marabouts qui les «exploitent » à leur manière en leur enseignant le coram. Mendiants de la rue comme j’ai coutume de les appeler, ils n’ont jamais eu le moindre suivi médical. Remco a réussi à s’introduire dans l’un de ces daras (lieux où ces enfants vivent) et avec patience mais fermeté a pu avec l’aide du personnel de notre Dispensaire leur donner des premiers soins (photo ci dessous). Ainsi, 30 enfants ont eu droit à une visite médicale et un traitement approprié. C’est une première au Sénégal

.

 


Ce 19ième voyage fut l'occasion de retrouver sur les terres sénégalaises des amis et adhérents à l'AAD venus me rendre visite tout spécialement. Durant leur séjour respectif, France M et Noel C. ainsi qu'Alain P et Nadine S.F. ont découvert l'Afrique. Ils ont apprécié et estimé à leur juste valeur, toutes ces pages écrites depuis 8 ans par l'AAD. Comme je me plais à le dire, c'est grâce à tous ceux qui m'ont fait confiance, c'est-à-dire " VOUS TOUS ".

Que ce soit sur le terrain ou près de la population locale ils ont ainsi mesuré l'impact de notre mouvement humanitaire. Merci à eux s'ils désirent apporter leur témoignage lors de notre A.G. de septembre prochain.


Cependant en avant première j'ai la fierté de vous faire lire le message que Noel C. m'a fait parvenir dés son retour en France, tout comme la lettre de remerciements du Docteur Tounkara après son stage effectué à l'hôpital d'Avignon

==========================================================


De Noel C.


Je reviens du pays des baobabs
Leur terre, leur mer, ils en sont fiers
Pour témoigner en tant que toubab
Que là bas, il fait bien chaud l'hiver.

Sœur Hortensia, village de Sangué
Fabrique savon et confection
Pour aider toute sa communauté
Je partage aussi sa conception.

J'ai écouté Henri le sage
tisser des mots pour nous remercier,
Nous demander pour son village.
Assis sur son banc, j'ai apprécié.

J'ai aussi vu au dispensaire
Le travail du service médical
Pour soigner l'enfant et la mère
Toujours avec le sourire amical.

J'ai visité l'école d'infirmières
Abdou qui en est le directeur
Elle est déjà classée la première
Gestion, savoir, 'suis admirateur.

A Palmarin, tous les écoliers
Se sont levés à notre arrivée.
Quelques vêtements et des souliers
Que François Sene leurs a distribué.

Mon ami Jo pour toute son action
Témoigner en tant que privilégié
Ainsi que l'AAD, son association
Pour eux, je tiens à vous féliciter.

==============================================


Du Docteur Tounkara de Keur Massar


Cher ami et collaborateur Jo COSTEPLANE.


Je profite de la présente lettre pour vous faire part de la grande satisfaction que j'éprouve après mon stage en échographie à l'hôpital d'Avignon grâce à l'AAD.
Mon stage a été très formateur et m'a permis de consolider mes connaissances notamment en matière d'échographie.
Sachant que les complications de l'accouchement sont souvent liées au mal suivi des grossesses notamment en échographie de qualité, vous comprendrez facilement combien de vie vous sauvez en m'aidant à pouvoir diagnostiquer les grossesses à haut risque. Depuis mon retour au SENEGAL, j'ai pu diagnostiquer 4 malformations dont une mauritanienne. Le secret médical ne me permet pas de vous fournir plus de détails.
Je tiens à remercier vivement l'AAD par l'intermédiaire de Jo COSTEPLANE qui n'a ménagé aucun effort pour la réussite de ce stage. Jo comme on l'appelle souvent, a tout fait pour moi, il m'a bien accueilli, logé, nourri et il a assuré tous mes déplacements en France sans aucun intérêt, je lui éprouve tout le respect et la gratitude.
Je remercie également HELENE pour son chaleureux accueil et son aimable sourire permanent.
Mes remerciements pour PATRIK et CHRISTINE qui m'ont hébergé dans un appartement meublé au centre ville avec tout le confort et la restauration intégrée, et de façon gratuite.
Je remercie JUSTINE l'expert en fromage, l'aimable Jean pierre, bref tous les membres de l'ADD car certains noms m'ont échappé.
Je suis fier de mon passage en France et j'espère y revenir une prochaine fois
Je réitère mes sincères remerciements et mes gratitudes.

retour vers le haut

.

Association loi 1901 - Siège social : 8 Rue Jean Catelas 84000 AVIGNON - FRANCE - N° d'agrément du JO 20070022
Tél : 04 90 87 02 65 - 06 81 36 27 72 - 00221 77 240 68 68 (Sénégal) Contact : aad84@neuf.fr

Partager