Association A.A.D Aide à une Activité Durable

spacerAu SENEGAL


Accueil

Historique

Carnet de Route

Les Réalisations

Les Rendez-vous

Nos Projets

Ecole Palmarin

Les Photos

Nos Partenaires

Les Dons

Contact

logo

 

Carnet de route du 21ième VOYAGE

Je termine ce vingt et unième séjour au Sénégal le 1 mars 2016 avec le même état d'esprit, celui de retourner sur cette terre d'Afrique et poursuivre les projets de l'AAD.


Malgré les difficultés incessantes et plus de trois années de démarches ininterrompues pour qu'aboutisse le projet de Gouye Mouride, je reste, aujourd'hui encore, sur une note d'espoir concernant son aboutissement.
Les trois opérations précédentes destinées à la construction du complexe sanitaire n'ont pas abouti, même si la porte reste ouverte avec les émirats. Concernant la quatrième tentative commencée en début d'année, tout est possible même s'il demeure un " si ". En effet, le gouvernement Sénégalais doit nous accorder sa confiance en produisant une garantie d'Etat d'une durée limitée à 13 mois, et d'un montant égal à 2,5 du don. C'est la condition sine qua non pour la réussite de notre entreprise. Malgré que l'enveloppe des bailleurs soit une dotation sans retour d'investissement, rien n'est acquis pour autant.
Cependant, j'accorde une chance supérieure aux démarches précédentes du fait que la dotation est réservée aux populations rurales dans le besoin.

D'ici quelques semaines nous serons en principe fixés sur la position du gouvernement. Souhaitons enfin que 2016 nous réserve cette bonne surprise.

Avignon le 21 novembre 2015,

Mbour le 19 décembre 2015

 


Tout ce travail de prospection n'a pas entamé ni diminué celui destiné aux différentes opérations que je mène au nom de l'AAD. Avec Abdoulaye Yade, nous démontrons aujourd'hui une efficacité à tous les niveaux: je veux parler entre autres du 9ème container qui a été déchargé à Mbour et redistribué un mois après son chargement à Avignon; je parle également des actions ponctuelles, des nombreuses rencontres de Toubabs (Européens), de plusieurs associations qui œuvrent également au Sénégal. Nous avons établi des relations de collaboration et d'entraide. La plupart d'entre eux ont visité le dispensaire. Ils sont surpris de trouver un tel établissement équipé avec autant de matériel, une qualité d'accueil et de soins que l'on trouve rarement ailleurs au Sénégal.

Sanou, infirmière et Hélène qui porte le 38ème Bébé sénégalais né au Dispensaire Jo depuis le 1er janvier 2016

 


La fréquentation du dispensaire, qui a fêté son sixième anniversaire le 10 février, est de plus en plus importante (consultations, soins, maternité). Depuis le début de l'année, trente-huit enfants sont nés à la maternité et les consultations de planning familial pour le contrôle des naissances, effectuées par les sages-femmes du dispensaire, sont de plus en plus appréciées.

De ce séjour je n'oublie pas d'évoquer le nouveau voyage d'Hélène Barbot et le premier de Geneviève Cecchini. Geneviève, qu'Abdou avait rencontrée lors de l'A.G. de l'AAD en septembre 2015 à Avignon, est venue apporter pendant une dizaine de jours une précieuse contribution pour la formation des secrétaires assistantes médicales (SAM). Cette nouvelle filière, inexistante au Sénégal, devrait contribuer au développement des activités affiliées à la santé.

Accompagné d'Hélène, j'ai rendu visite aux différents établissements scolaires, de l'école de Palmarin en passant par l'école Charlemagne de Rufisque où Patrick et Khady Holé dirigent à présent une maternelle, une école primaire et une secondaire de plus de 800 enfants.
Je veux également parler de notre visite sur les bords du Lac Rose aux amis sénégalais que Margareth et Marcel Broton de Nîmes soutiennent depuis des années.

visite au village de Ndianda

et à "Mor" le guitariste unijambiste


Enfin celle faite au chef du village de Ndianda sans oublier Mor, le jeune handicapé unijambiste à qui nous avons apporté une autre guitare offerte par Patrick T. de l'Association culturelle des cheminots d'Avignon. En signe de remerciements, Mor était heureux de nous jouer aussitôt une composition improvisée.

avec Soeur Hortensia du village de Sanghé, entouré d'Henri et ses amis

Quelques jours après, chargés de nombreux colis, nous retrouvons avec plaisir sœur Hortensia dans son village de Sanghé, près de Thies. Toujours égale à elle-même malgré ses 73 ans, elle se donne à fond pour apporter un soutien aux populations. La fabrication de confitures et de savon, la couture, etc… permettent de subvenir aux besoins quotidiens. Elle continue d'entretenir plein de projets, lesquels seront certainement difficiles de concrétiser par manque d'argent mais sa volonté d'aboutir est toujours là. Au cours du repas partagé ensemble, nous avons découvert le vin de palme avec lequel il serait difficile de s'enivrer comme en fait état " Henri Salvador " dans sa chanson de Syracuse. La qualité de ce vin, au goût si particulier n'est pas suffisante pour obtenir la Médaille d' Or de nos Côtes du Rhône. !!! Mais peu importe…l'intention y était.

Le même jour, nous rendons visite à Henri, chef d'un petit village voisin, adepte d'une culture maraîchère préconisée par Pierre Rabhi (pionnier de l'agro-écologie). Lors d'un séjour précédent nous lui avions apporté sur sa demande, deux de ses ouvrages. Pour ce petit village, les colis du container furent là aussi très appréciés.

Transport des étudiants de l'ISEM et remise du chéque destiné aux bourses offertes par l'AAD


Un mot sur l'ISEM qui compte cette année quatre-vingt-dix étudiants. C'est le taux le plus élevé enregistré depuis sa création. Le bâtiment de l'école devient trop petit. Il est " GRAND TEMPS " de bâtir le complexe de Gouye Mouride et son amphithéâtre….En attendant nous avons procédé à quelques transformations et édifié une autre salle (en bois) sur la terrasse de la maison pour accueillir les SAM (secrétaires assistantes médicales).

Comme le montre la photo ci dessus, c'est au cours d'une cérémonie préparée par Abdou à laquelle Hélène, Geneviève et moi même étions présents, que l'AAD a offert un chèque de 1065€ pour les "bourses" destinées aux étudiants les plus méritants.


Au soir de mon 21 ème voyage, notre participation pour améliorer le quotidien de tous ces laissés pour compte est couronnée de succès. Faut-il encore que cela puisse se poursuivre sans créer un sentiment de jalousie chez ceux qui n'ont pas la chance de faire parti des récipiendaires. Cela n'est pas toujours facile à accomplir et le portable qui a avantageusement remplacé le " tam-tam " n'arrête pas de sonner…pour quémander….
A bientôt de vous retrouver...

.

Association loi 1901 - Siège social : 8 Rue Jean Catelas 84000 AVIGNON - FRANCE - N° d'agrément du JO 20070022
Tél : 04 90 87 02 65 - 06 81 36 27 72 - 00221 77 240 68 68 (Sénégal) Contact : aad84@neuf.fr

Partager