Association A.A.D Aide à une Activité Durable

spacerAu SENEGAL


Accueil

Historique

Carnet de Route

Les Réalisations

Les Rendez-vous

Nos Projets

Ecole Palmarin

Les Photos

Nos Partenaires

Les Dons

Contact

logo CARNET de ROUTE - 6e Voyage - Mai 2009 - Juillet 2009

eleves infirmières

Dimanche 10/05/09

- Douze jours après mon arrivée pour ce 6ième séjour au Sénégal.


Contrairement aux deux voyages précédents, le travail que je fais au nom de l'association sera apparemment plus aisé; en effet je n'ai pas à gérer l'arrivée d'un nouveau conteneur….


Cette situation me permet de souffler un peu et de faire le point sur ce qui j'ai mis en place. Je consacre la majorité de mon temps à la scolarisation enfants et à l'enseignement professionnel en attendant la fin de l'année où nous remettrons le couvert….avec le troisième conteneur si nos moyens nous le permettent.
Le négatif depuis la création de l'AAD : L'échec du petit restaurant se confirme malheureusement et je déplore cet état de fait dans la mesure où le jeune couple se retrouve à nouveau en très grande difficulté pour survivre. En effet n'ayant pu payer le loyer imposé par le propriétaire du local, Ndiaye a fermé sa boutique et rejoint Thiès; le sénégalais ni plus ni moins, ne fait pas de cadeau et n'ayant pas pu tenir ses engagements Ndiaye et sa femme ont été mis à la porte trois semaines avant mon retour ; Je ne pense pas que ma présence aurait pu changer quelque chose malheureusement. Je tire une leçon de cet échec : aider certes la population mais en tenant compte: que cette aide profite à un plus grand nombre plutôt qu'à un cas isolé afin qu'une fois le dos tourné les personnes puissent continuer l'œuvre entreprise et en tirer profit ; c'est le cas pour l'enseignement privé ou professionnel.


Pour le coté positif :
- l'épicerie remplit son rôle et les puits, pompes ou poulies sont fonctionnelles…
- le petit local informatique (trois ordinateurs reliés à internet) tenu par une Sénégalaise à ouvert et fonctionne pour le plaisir de cette famille qui en tire un petit bénéfice et des jeunes qui viennent apprendre. (À titre indicatif ce complément de rémunération rapporte après déduction des frais d'électricité et de téléphone, de15 à 20.000frs environ tout les mois, soit 15 à 30€).


- à ce jour, sur les 16 enfants scolarisés l'éventail des notes trimestrielles vont de " l'excellent " " au passable " ; dans tous les cas, pas d'échec significatif d'après mon appréciation.


- Quand à l'école d'infirmières, l'aide matérielle apportée par le 2° conteneur a produit des effets significatifs des plus convoités …Outre le travail de secrétariat et de comptabilité que nous avons créé afin de gérer l'école dans les meilleures conditions possibles, nous avons ouvert la salle d'informatique (12 ordinateurs). Ainsi j'ai eu le plaisir d'initier les élèves à la micro-informatique. Avec 6 heures de cours par semaine, l'ensemble des élèves de l'ISEM (Institut supérieur de l'enseignement paramédical) devrait se débrouiller dans le traitement de texte de Word et les feuilles de calculs d'Excel d'ici mon retour fin juin.

salle cours 2 salle cours 1

 

Autre bonne nouvelle, d'ici peu, le ministère de la Santé devrait autoriser l'ouverture d'un petit dispensaire qui complètera la formation des élèves. Le dossier sur lequel nous avons travaillé, le directeur de l'Ecole et moi-même, (il figure en partie sur le site de l'AAD) est à la signature du ministre après avoir franchi favorablement les étapes des services administratifs; le changement de gouvernement sénégalais de ces jours derniers nous retarde un peu mais ne doit pas avoir de conséquences néfastes à son aboutissement).


Ensuite , c'est une question de provisions et c'est évidemment le point faible ; nous ne perdons pourtant pas espoir pour la simple raison que les dépenses d'équipements du dispensaire seront réduites en grande partie du fait que j'ai en préparation le troisième conteneur dans lequel nous espérons mettre le nécessaire; Avant mon départ l'hôpital d'Avignon m'a fourni des lits médicalisés et divers objets tout comme l'hôpital de Montfavet. A mon retour j'en appellerai auprès de toutes les personnes désirant m'aider dans ce sens.


C'est dimanche et j'ai pris mon deuxième bain depuis mon arrivée en Afrique instant de détente et de plaisir…
Demain je reprendrai le vélo pour rejoindre Mbour, les écoles où à présent j'ai mes entrées et l'ISEM où je passe les trois quarts de ma journée; ce matin j'ai nettoyé le vélo et constaté que le sable fin n'arrange pas les roulements… ; il me faudra prévoir du rechange dans le prochain conteneur…

dimanche 17 mai 2009


La semaine fut autant chargée que les précédentes et j'ai apprécié ce jour de repos ;

Hier j'ai rendu visite à un village des alentours de Bambay connu sous le nom de Ngascop.il se situe à une cinquantaine de kms au sud/est de Thies.
Je devais rendre compte de la faisabilité d'un projet de moulin à mil qu'une école parisienne se propose de faire l'an prochain. La température dans cette région était hier très élevée (40 et plus sous les coups de midi) .Seule l'ombre des baobabs, permettait de se sentir un peu plus à l'aise. J'étais accompagné d'Abdoulaye qui connait bien cette région. Nous sommes tombés deux fois en panne ; bougies et câble d'embrayage ; on a roulé sans embrayage jusqu'à ce que l'on trouve un dépanneur qui faute de câble de rechange a soudé les deux bouts. La réparation a tenue jusqu' 'à Thiès.
A la nuit tombée, J'ai ensuite pris un Taxi brousse pour rejoindre Mbour. Je n'ai pas veillé très tard…sitôt arrivé…sitôt au lit...


Le village de Bambay est connu pour être le siège où s'était développé il y a plus de trente ans, l'INRA Sénégalais dans lequel plus de deux censt chercheurs travaillaient. Actuellement l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) ne compte que 50 personnes dans sa globalité ; c'est dire que l'impact de la recherche se réduit à sa plus simple expression.
La communauté catholique de Ngascop mentionnée dans le projet du moulin à mil, est située en brousse, à environ 8kms de la route nationale qui relie Thiès à Diourbel. En ces lieux, j'ai pu me rendre compte de l'environnement et rencontrer quelques personnes responsables du village. Les photos me serviront à compléter le compte rendu.
Quand à l'aboutissement de ce projet ce n'est pas moi qui en suis l'instigateur; j'apporte seulement une aide ponctuelle pour informer l'établissement parisien.

retour vers le haut

.

Association loi 1901 - Siège social : 8 Rue Jean Catelas 84000 AVIGNON - FRANCE - N° d'agrément du JO 20070022
Tél : 04 90 87 02 65 - 06 81 36 27 72 - 00221 77 240 68 68 (Sénégal) Contact : aad84@neuf.fr

Partager